Je n’avais plus le choix. Tenir ma promesse à Promesse a été le bout de carrière le plus valorisant. Il n’y a pas de mot pour décrire le bonheur qui vient de voir un cheval revivre.  Il n’en demeure pas moins que les images qui nous habitent ne sont pas toutes poétiques.  Il y a les images que l’on veut oublier et qui restent collées et elles tapissent mon être.

J’ai donné 10 ans à Promesse. Je lui ai donné le meilleur de moi-même et j’ai été épaulée par des gens extraordinaires. 

J’ai donné 10 ans à Promesse. Je lui ai donné le meilleur de moi-même et j’ai été épaulée par des gens extraordinaires.  Promesse m’a rendue malade.  Il me demandait toujours plus.  À vouloir tout lui donner, je me suis oubliée; je me suis épuisée.

Une promesse est une promesse.

J’ai accueilli Promesse dans mon cœur.  Je l’ai vu souffrir avec ses congénères et je n’ai pas accepté qu’on l’abandonne. J’ai refusé l’inertie et l’injustice. Je les refuserai toujours. De la faillite de “Sauvons Promesse” aux miracles de “Tenir Promesse”, j’ai tenu la promesse que j’ai faite. J’ai rendu hommage à Promesse en levant le point pour les chevaux mal-aimés et oubliés.

Du temps de “Sauvons Promesse”, j’ai dit à ce petit bonhomme de cheval : “Tu sais, si tu as trop mal, c’est OK de partir. Tu as le droit” Il n’a pas choisi de mourir. On l’a tué. On lui a servi un foin infecté par le botulisme et il est tombé. L’inhumanité a gagné.

L’automne dernier, c’était à son tour de me dire : “Tu sais, si tu es à ce point fatiguée que les larmes et l’angoisse ont forcé la joie hors de ta vie, c’est OK d’arrêter. Tu as le droit”. Je l’ai pris.

“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.”

Albert Einstein

Pour lui rendre hommage, Tenir Promesse est venu au secours de centaines de chevaux.  Il en a accueilli autant qu’il le pouvait.  Il a été l’ange veillant sur l’orphelin. La main de Promesse s’est tendue vers le grand malade qu’il a apaisé en dissipant l’inquiétude pour son partenaire équin.  Il était aussi auprès des chevaux agonisant pour qui la mort était l’ultime caresse. Promesse est empathie, résilience et courage. Promesse est Vie.

Aussi, mon absence ne doit pas annoncer sa fin. Ensemble, unis et solidaires, nous avons tissé des liens si serrés que la maille que je suis ne doit pas délier l’étoffe d’amour et de respect que nous avons créée. Notre solidarité doit demeurer. À défaut de le faire, Promesse ne sera plus. Il aurait été abandonné une nouvelle fois. On ne doit pas lui faire ça.

Ça fait mal

J’ai été patronne longtemps. J’ai vu l’épuisement professionnel prendre le contrôle de collègues de travail. Sournoisement, je les ai aidés à cheminer vers la réalisation de leur état pour qu’ils puissent s’en sortir. Forcément, j’ai reconnu chez moi les signes du “burn-out” de bénévolat. Ma famille, mes amis, mon médecin, m’ont aidé dans ma propre réalisation.

Promesse gère des vies : on ne peut mettre la clé dans la porte. Les Enfants de Promesse ne sont pas des conserves que l’on peut laisser sur les tablettes.

La maladie mentale existe et on doit la traiter. L’épuisement professionnel, ça fait mal à chaque étape. Le déni, la colère, la perte de confiance en soi, les regrets sont les jalons du chemin vers l’acceptation. Aussi, j’accepte de ne plus être en mesure de donner le meilleur de moi-même à Promesse.

L’avenir de Promesse est celui que vous lui donnerez. Promesse a besoin de vous. Impliquez-vous en donnant du temps. Le Conseil d’administration a des sièges à remplir, prenez votre place. L’équipe a besoin de bénévoles capables de prendre en main le maintien du site (WP), des réseaux sociaux, des communications et de la mise en marché Web et de nombreux autres talents qui aideront. La liste des postes ouverts au bénévolat se trouve ici.

Promesse gère des vies : on ne peut mettre la clé dans la porte. Les Enfants de Promesse ne sont pas des conserves que l’on peut laisser sur les tablettes.

Implorante, je vous demande d’aider financièrement. Depuis 2019, tenir la promesse que nous avons faite aux chevaux que nous avons en sanctuaire tient du miracle.

La pandémie a fermé les portes de plusieurs entreprises au Québec. Promesse gère des vies : on ne peut mettre la clé dans la porte. Les Enfants de Promesse ne sont pas des conserves que l’on peut laisser sur les tablettes. Rainbow, Maya, Spirit, Printemps, Cody ont des besoins de base auxquels on ne peut répondre qu’en payant. Aussi, contribuez si vous le pouvez.

Je ne peux pas ne pas en parler

Dans l’histoire de Tenir Promesse, j’ai rencontré bien des difficultés. À ce point que j’ai perdu la foi en l’appareil gouvernemental, mais surtout en la justice.

Dans ma fonction de présidente, j’ai à faire preuve de retenue. Avec “DESSELLER”, je me mettrai à table. Les choses que je dois dire sont des choses que vous devez savoir. N’hésitez pas à vous abonner.

C’est le moment de vous laisser. Je vous laisse avec une ligne de Albert Einstein : “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Je souhaite ardemment que nous ne soyons jamais de ceux là.


Photo Debby Hudson -Unsplash

MERCI!

La généreuse et merveilleuse équipe de Promesse

Ils ont survécu à mon passage dans leur vie 🙂

  • Annie Bergeron et les matantes
  • Camille Côté
  • Charlie Mulvey
    (site d’accueil de Charlevoix-Ouest)
  • Christina Capus
  • Christyne Carle
  • Dr Denys Frappier
  • Jess Brisson
  • Jessica de Pauw
  • Johanie Alain
  • Julie Métivier & Étienne Chénard
    (site d’accueil de Rimouski)
  • Linda Carbonnelle
  • Lory Parent
  • Marie-Ève Scaire
  • Marilyn Laprise
    (site d’accueil Lac St-Jean)
  • Matante Carole  & Mononcle Guy
    (site d’accueil de Lanaudière)
  • Michel Gareau
  • Nancy McNeil
    (site d’accueil de la Montérégie)
  • Odréanne Duclos
  • Pierre Gagnon
  • Pierre Sorel
  • Sharlie-Anne Vivier
  • Sophie Comptois
  • Sophie Marais & Camille Côté
    (site d’accueil de l’Estie)
  • Sylvie Legendre et sa bande
    (site d’acceuil de la Capitale Nationale)
  • Symphonie Nadeau
  • Tom von Kapherr
  • Tous les sites d’accueil présents et passés et leurs aidants
  • Tous les gens anonymes qui ont eu le courage de dénoncer
Tous les donateurs, parrains et marraines, particulièrement
  • Amal A.
  • Ann E.
  • Carole V.
  • Claudia F.
  • Fiskes
  • Francine P.
  • Hélène P.
  • Hoffman Feed et son équipe
  • Jackie M.
  • Johane B.
  • Johanne D.
  • Lisette A.
  • Lucie L.
  • Lucie V.
  • Lyse M.
  • Marie-Josée F.
  • Martyne L.
  • Méo
  • Myriam B.
  • Nicole B.
  • Ogilvy Equestrian
  • Pauline et Claude
  • Sylvie M.
  • Sylvie V.
  • Valérie M. et sa maman
Parce qu’ils étaient et qu’ils ont contribué au développement de l’oeuvre de Promesse
Pour son courage politique, son humanité et son désir véritable de protéger les animaux du Québec :

Pierre Paradis
Ministre de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (2014-2017)

Les vétérinaires équins au soins des Enfants de Promesse
Les précieux maréchaux-ferrants
  • Francis Dufresne Cyr
  • Jimmy Allaire
  • Pierre Moisan
  • Pierre Sorel
  • Serge Coutu